Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview Julien Bouvier , créateur de Sports des villes

par Island Slalom Tour 13 Janvier 2014, 23:14 INTERVIEW Skate

 


 

 

Les skateparks poussent comme des champignons en ce moment et j'ai le plaisir de vous présenter un skateur créateur de skatepark au sein de Sports des Villes! Il s'appelle Julien et il nous parle se son métier!

 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

 

 

Julien Bouvier, gérant du bureau d'étude Sports des Villes, un bureau d'étude spécialisé dans la conception de skateparks. J'essaie de développer depuis toujours, en plus d'une approche qualitative du skatepark, une approche qui consiste à créer des « skatespots » qui se différencient des skateparks dans le sens où il ne s'agit pas d'espace dédiés à la glisse.

 

Julien-Bouvier-4.jpg



Comment es tu tombé dans la marmite skateboard?

 


Premier souvenir de skate, je n'en fais pas encore, j'ai environ 7,8 ans une rampe bleue sur la plage de Deauville, des mecs qui roulent à fond... fascination. Mon pote d'enfance Aymeric qui part habiter à Rouen, il revient souvent, presque tous les week-end, je suis en CM2, il revient avec un skate... Une Alva Fredsmith3, on partage un peu la planche à 3 avec mon grand frère. Bref on demande une planche à Noël 86... Une superbe planche « Continent » avec un dragon dessus (hé oui Carrefour s’appelait comme ça avant...). Évidement la planche ne tient pas vraiment longtemps, printemps 1987, je récupère le plateau Alva, premiers ollies. On gagne en autonomie et on peut partir en vélo pour aller à la Rampe de Blonville ou aller streeter sur Deauville.

 

Julien-Bouvier.jpg


Ou vis tu actuellement et est ce cool comme endroit?

 


Je vis à Caen, celle ville est très agréable à vivre, pas trop grande, pas trop petite, pas loin de la mer, pas loin de très beaux paysages campagnards, pas très loin de Paris. Le seul bémol de ce coin c'est qu'en matière de skateparks on est pas très bien dotés. Ou disons que la Basse Normandie a accumulé un certain retard. Cela fait 7ans que j'ai créé Sports des Villes, j'ai passé beaucoup de temps à solliciter pas mal de communes de la région, ça n'a pas forcément été très concluant. Il faut aussi dire que j'ai du un peu froisser quelques ego en créant la galerie des horreurs, composée de photos de skatepark pour beaucoup Bas-Normands. Je ne cite jamais le nom de la commune, mais j'ai reçus quelques coups de fils assez agressifs de quelques élus mais également de certains fabricants de structures modulaires... Je suis très content de pouvoir travailler sur des projets dans ma région. J'ai réalisé le premier bowl de Basse Normandie sur la Commune de le Beny-Bocage, Le mini-streetpark de Bretteville l'Orgueilleuse vient d'être inauguré et le skatepark de Ifs sera terminé pour les vacances de noël. J'espère vraiment que cela va permettre à des élus bas-normands de constater la réelle différence entre un skatepark acheté sur un catalogue et un projet original en béton, propre à leur commune et adapté aux besoins de la population locale.

 

Julien-Bouvier-2.jpg


Quelle est ta meilleure anecdote de voyage ?

 


Ce sont des choses trop personnelles...

 

 



Tu as monté une boite Sports des Villes,peux tu nous expliquer ce que c'est?

 


Sports des Villes, comme je l'ai un peu abordé plus tôt, est un bureau d'étude spécialisé dans la conception de skateparks, je réalise également des études de faisabilité, du conseil. En fait j'exerce en profession libérale et je suis seul. Je travaille soit directement pour les collectivités territoriales soit en partenariat avec des architectes ou encore en tant que designer associé à une entreprise de construction lorsque la collectivité territoriale souhaite un projet « clé en main ». Cela dépend du type de mission souhaitée, de l'ambition du projet. Sports des Villes est né d'un constat fait par le biais de mes études en sociologie. J'ai travaillé sur les problématiques de l'institutionnalisation des pratiques de glisse urbaines (cf. Blog de Sports des Villes). Ce travail de recherche est modeste, mais m'a permit d'affirmer l'incompréhension réciproque entre les élus et les pratiquants. Il était donc nécessaire de créer une structure permettant de faire la synthèse entre les différents points de vues, de les expliquer auprès de chacun, pour converger vers un projet le plus consensuel possible. Réfléchir à l'implantation du projet est aussi essentiel que de définir la hauteur de la courbe ou du muret.

 

 

Julien-Bouvier-3.jpg


Quel est le projet le plus étonnant sur lequel tu as travaillé?

 


Le projet le plus étonnant est probablement le streetspot de Maurepas. Cette ville des Yvelines souhaitait réaménager des espaces publics (parkings/bas d'immeuble/éclairage/mobilier urbain/collecte des déchets etc...) avait lancé un appel d'offre de maîtrise d’œuvre. Une équipe composée de Fanny Rocher (Paysagiste) et d'un bureau d'étude VRD et de Sports des Villes s'est constituée. J'avais connaissance que dans cette ville, les riders locaux (Roller essentiellement) étaient très dynamiques et avaient réussi à organiser, avec l'autorisation de la Municipalité, un street contest. Nous avons présenté notre candidature et avons été retenus d'une part pour les compétences du groupement formé mais également pour l'originalité de notre approche. Nous souhaitions en effet leur proposer l'aménagement de mobilier urbain anticipant le détournement fonctionnel et de ce fait plus solide etc... Nous avons développé ce projet qui s'inscrivait dans le cadre de la création d'une piste cyclable, l'avons présenté et défendu en réunion publique pour arriver à la construction de ce « skatespot » en 2010. Le lieu sur lequel est aujourd'hui implanté ce spot était un lieu triste, un peu mal fréquenté ; nous avons réussi à le transformer en lieu de rencontre pour la jeunesse de cette ville à la vue de tout le monde. Je suis vraiment très content de ce projet qui, je pense, fait bouger les lignes en matière d'intégration des pratiques dites de glisse urbaine. Cela démontre également au regard du faible coût de ce type d'équipement lorsqu'il est intégré à des projets plus larges de réaménagement d'espace publics, qu'il est possible pour de très petites communes d'offrir des espaces partagés ou il est agréable de rouler, de disposer de quelques éléments intéressants à pratiquer, sans pour autant être dans une case skatepark.

 

Julien-Bouvier-5.jpg

 

 

Quels sont les projets dans les tuyaux?

 

Le projet que je rêve de réaliser, un grand parc public jalonné de spots avec quelques parties thématiques (courbes/street/ etc...) avec beaucoup d'espaces vert à l'intérieur. Ou encore, dans une petite commune, une place centrale qui peut être dédiée au marché, et puis être utilisée par tout de monde pour venir faire du vélo, du skate, du roller etc... lorsqu'il n'y a pas de marché. En gros retirer les voitures des jolies places de village pour recréer des espaces de partage, de convivialité, de visibilité et d'affirmation de soi sur l'espace public partagé.

 

Julien-Bouvier-4f.jpg

 

Sur un projet de skatepark,quelle est la phase du chantier que tu préfères?

 

Tout est intéressant dans un projet de skatepark, la construction est l'aboutissement d'un processus. Bien sûr, la dernière réunion, celle qui précède l'ouverture au public a un goût particulier.

 

Julien-Bouvier-d4.jpg


Si tu avais le choix entre ses situations : -Un surf Trip de 9 mois en Belgique -Un stage de domino de 3 semaines à Loudeac -Enfermer 24h dans une cage avec un gorille un peu énervé.Laquelle choisis tu et pourquoi?

 


Un surf Trip de 9 mois en Belgique, parce que s'il n'y a pas de vagues, il y a toujours les supers skatepark Belges !

 

ju.jpg

 

Si tu avais le choix entre un spectacle de David Copperfiel ou un concert de Patrick Sébastien! Que prends tu et pourquoi? 

 

David Copperfiel, parce que ça doit être une expérience intéressante.

 

 

des projets dans les tuyaux?


Oui, j'ai quelques projets dans les tuyaux mais chut...

 

hd.jpg


Un dernier mot?

 


J'ai quelques craintes en ce moment sur l'évolution des choses concernant les skateparks. Je suis ravi que le béton soit enfin reconnu à sa juste valeur pour l'aménagement des skateparks. Mais, du coup des personnes qui ne connaissent pas grand chose à ces disciplines se retrouvent à concevoir des skateparks en béton, ce qui découle, soit sur du modulaire en béton, soit sur des skateparks très mal agencés, et là le problème c'est que c'est du béton...

 

 

http://www.sportsdesvilles.com/


commentaires

Haut de page